Crépol, des arabes font une razzia dans un village français contre des blancs


Je vais vous résumer rapidement l'affaire : dans la nuit du 18 au 19 novembre dernier, des centaines de jeunes étaient réunis pour faire la fête à Crépol, un village rural de 600 habitants dans la Drôme, à 20 minutes de Romans-sur-Isère.

Vers 1h du matin, une bande d'arabes a tenté de pénétrer de force dans la salle des fêtes, avant d'être repoussé par le vigil. Ils sont alors revenu plus nombreux (une dizaine) et armés de couteaux pour "planter des blancs". Thomas, un jeune rugbyman de 16 ans, sucombera à l'un d'entre eux.

L'un des témoin de la razzia, décrit la scène comme un "bain de sang".

On sait déjà ce qui va se passer : Rien du tout. Comme pour Lola. Comme pour Annecy. Comme pour Enzo. Comme pour Mauranne et Laura. Comme pour... Je pourrais continuer d'énumérer les exemples comme ça pendant des heures, et j'en ai marre PUTAIN !
J'ai ai marre de me lever le matin et de lire ça dans la presse pratiquement tous les jours ! Je ne vois absolument pas à quel moment ça peut bien finir cette histoire.
Les milices de défense se substitueront aux tribunaux. Vous verrez. Imaginez dans 10 ans. La situation sera à un point chaotique que la question des stratégies de protection privée ne se posera plus.
Nous n'aurons plus le choix, surtout avec notre police de moins en moins efficace et notre fausse justice. En attendant il faut tout dénoncer. Dénoncer publiquement les coupables et ne rien lâcher : L'État d'abord, le gauchisme mental, et les barbares.
Je suis également favorable à la publication des identités et motivations des meurtriers et des agresseurs au couteau / jour. Ça aidera LFI à choisir entre sa très sélective indignation et sa très fréquente indifférence. Leur créolisation c’est d’abord des égorgements qui ne se valent pas.

Comment ne pas les haïr... Absolument rien ne tarira ma haine. Ils l'ont depuis le premier jour.
Dans la vraie vie, la "créolisation" ça donne Thomas, Axelle, Anthony, Enzo, Lola, Maxence ou Hugo, froidement poignardés par Salah, Youcef, Ahmed et Mohammed. C'est évidemment à eux qu'il faut barrer la route, tout comme aux fous furieux comme Jean-Luc Mélenchon.
On ne verra jamais une horde de Mathieu, Damien et Antoine débarquer armés dans une cité pour poignarder des noirs et des arabes. Etrange n'est-ce pas ? La vérité, on la connait tous. La haine raciale existe bien en Europe, mais d'un seul côté.

J'ai vu passé plusieurs fois la comparaison avec l'attaque du Hamas sur Israël le 7 octobre. Ce ne sont pas les mêmes échelles, il y a eu plus d'un milliers de meurtres le 7 octobre. En revanche ce sont les mêmes individus. Il existe en France comme en Israël, des millions d'étrangers qui veulent nous exterminer, nous les blancs. C’est la dimension tragique du Grand Remplacement. Des individus au phénotype méconnaissable vienennt nous tuer jusque dans les villages jadis peuplés de Gaulois. Les arabes seront encore plus nombreux dans les années à venir, puisqu’ils déferlent au rythme de 300 000 arrivés par an, soit 40 divisions d’infanterie militaire auxquelles il faut ajouter les 30 divisions que produisent chaque année les maternités françaises.
La cote d’alerte est dépassée depuis bien longtemps.

Dans ce malheur on aurait au moins pu espérer une union de la classe politique, mais non. Comme d'habitude LFI refuse d'évoquer cette attaque (ce qui lui couterait ses électeurs) et préfère se concentrer sur l'histoire d'un homme de 74 ans qui après avoir été longuement harcelé par trois arabes de 30 ans a donné un coup de cutter à l'un d'entre eux.

"Qu'est-ce qui est fini ? Comment ça peut être fini ? Lorsque je regarde quelque chose d'aussi innocent, que je sais que le visage ne reprendra plus jamais vie... Comment est-ce que ça peut être fini ? Je veux me venger. Je veux qu'ils sachent tous que la Mort va arriver, et qu'il n'y a rien qui pourra l'empêcher. Je veux qu'ils ressentent notre souffrance, et surtout qu'ils sachent que c'est la dernière chose qu'ils vont ressentir, et je sais que c'est ce que vous voulez vous aussi."
Rambo : Last Blood.


25 novembre 2023




Commentaires